Les 13 règles de James Naismith

Canadien aux multiples compétences James NAISMITH, né en 1861 à Almonte (Ontario) est peu connu du grand public et pourtant il fut le créateur du Basket Ball.

Le 15 janvier 1892 il publia les règles d’une discipline athlétique qui rencontra un grand succès auprès des étudiants durant les longues journées d’hivers Canadien et devient sport olympique en 1936. 

Les règles publiés dans « The Triangle » la Gazette de Springfield Collège, l’original vendu aux enchères en 2010 pour 4.3 million dollars.

Aujourd’hui sport mondial reconnu,  la France peu compter sur ses clubs professionnels Jeep Elite, Pro B, Centres de Formation, ainsi que pas moins de 668 367 licenciés en clubs amateurs, sans oublier toutes les sections de basket handisport nombreuses dans le pays et autres pratiques comme (3×3 ou même en sport adapté).

Aujourd’hui date anniversaire plusieurs publications lui sont consacrées.

Les « treize règles originelles »

1.

The ball may be thrown in any direction with one or both hands.

La balle peut être lancée dans n’importe quelle direction avec une ou deux mains .

2.

The ball may be batted in any direction with one or both hands (never with the fist).

La balle peut être frappée dans n’importe quelle direction avec le plat de la main, d’une ou deux mains, mais jamais avec le poing.

3.

A player cannot run with the ball. The player must throw it from the spot on which he catches it, allowance to be made for a man who catches the ball when running at a good speed if he tries to stop.

Un joueur ne peut pas courir en tenant la balle. Le joueur doit la relancer de l’endroit où il la récupère. Une tolérance est accordée à un joueur qui attrape le ballon alors qu’il court à bonne vitesse mais essaie de s’arrêter.

4.

The ball must be held in or between the hands; the arms or body must not be used for holding it.

La balle doit être maintenue dans ou entre les mains; il ne faut pas utiliser les bras ou le corps pour la maintenir.

5.

No shouldering, holding, pushing, tripping, or striking in any way the person of an opponent shall be allowed; the first infringement of this rule by any player shall count as a foul, the second shall disqualify him until the next goal is made, or, if there was evident intent to injure the person, for the whole of the game, no substitute allowed.

Il est interdit de donner des coups d’épaule, de tenir, de pousser, de faire tomber ou de frapper de quelque manière que ce soit un adversaire; la première violation de cette règle compte comme une faute, la seconde exclut le joueur du terrain jusqu’au prochain panier, voire pour le reste de la partie sans qu’il puisse être remplacé, si l’intention du joueur commettant la faute était de heurter.

6.

A foul is striking at the ball with the fist, violation of Rules 3,4, and such as described in Rule 5.

Frapper la balle du poing constitue une faute, conformément aux articles 3 et 4; faute du même ordre que celles décrites dans l’article 5.

7.

If either side makes three consecutive fouls, it shall count a goal for the opponents (consecutive means without the opponents in the mean time making a foul).

Si l’une des équipes commet 4 fautes consécutives, un panier sera compté pour les adversaires (consécutives signifie sans que l’autre n’en commette).

8.

A goal shall be made when the ball is thrown or batted from the grounds into the basket and stays there, providing those defending the goal do not touch or disturb the goal. If the ball rests on the edges, and the opponent moves the basket, it shall count as a goal.

Un but est marqué quand la balle est envoyée dans le panier depuis le sol et y demeure, ceci nécessite que ceux qui défendent le point ne touchent la balle, ni n’empêchent le point. Si la balle reste en équilibre sur le bord du panier et que les défenseurs bougent le panier, on comptera le point.

9.

When the ball goes out of bounds, it shall be thrown into the field of play by the person first touching it. In case of a dispute, the umpire shall throw it straight into the field. The thrower-in is allowed five seconds; if he holds it longer, it shall go to the opponent. If any side persists in delaying the game, the umpire shall call a foul on that side.

Lorsque la balle sort des limites, elle devra être remise sur le terrain et jouée par le premier joueur qui la touche. En cas de litige, l’arbitre de touche relance la balle dans le terrain. Le joueur chargé de la remise en jeu dispose de 5 secondes; s’il dépasse ce délai, la balle change de camp. Si une équipe retient la balle volontairement pour gagner du temps, l’arbitre de touche pénalise l’équipe d’une faute.

10.

The umpire shall be judge of the men and shall note the fouls and notify the referee when three consecutive fouls have been made. He shall have power to disqualify men according to Rule 5.

L’arbitre de touche jugera les joueurs, notera les fautes et signalera à l’arbitre quand trois fautes consécutives sont commises. Il sera habilité à disqualifier des joueurs selon l’article 5.

11.

The referee shall be judge of the ball and shall decide when the ball is in play, in bounds, to which side it belongs, and shall keep the time. He shall decide when a goal has been made, and keep account of the goals with any other duties that are usually performed by a referee.

L’arbitre en chef sera juge de la balle, devra décider si la balle est en jeu, dans les limites du terrain, et à quel camp elle appartient; il devra également surveiller le temps écoulé dans la partie. C’est lui qui accorde les paniers et qui doit tenir compte des points inscrits, il assume également les autres fonctions généralement accordées à un arbitre.

12.

The time shall be two 15-minute halves, with five minutes’ rest between.

  1. La durée d’une partie sera de deux mi-temps de 15 minutes, avec une pause de 5 minutes entre elles.

13.

The side making the most goals in that time shall be declared the winner. In case of a draw, the game may, by agreement of the captains, be continued until another goal is made.

L’équipe marquant le plus de points dans ce temps sera désignée vainqueur. En cas de match nul, et avec l’accord des capitaines, le jeu pourra être prolongé jusqu’à inscription d’un nouveau point.

Google rend hommage au Dr James Naismith, l'inventeur du basket-ball :